« Soyez des témoins de l’espérance, de cette espérance qui ne craint pas de construire la maison de sa propre vie, parce qu’elle sait bien qu’elle peut compter sur le fondement qui ne s’effondrera jamais : Jésus Christ notre Seigneur. »

Benoit XVI

 

Tu as entre 18 et 30 ans, et tu aimerais te poser un an pour prendre le temps d’approfondir ta foi, servir les autres et  préparer ton avenir ?
C’est ce que te propose le Foyer de Charité de Courset avec « Une année pour Dieu ».

 

L’Année pour Dieu est un temps privilégié de rencontre avec Dieu, avec soi-même et avec les autres, au cœur de la communauté des laïcs consacrés du Foyer de charité de Courset.
Elle permet une expérience humaine et de foi chrétienne intense et joyeuse pour construire son avenir dans l’espérance, la foi et la charité.

 

Cette année s’appuie sur 4 piliers :

Une formation intellectuelle et spirituelle solide pour mieux connaître Dieu, la foi catholique et la grandeur de la vocation de l’homme

Servir auprès des élèves de l’école Sainte Odile ou des personnes qui viennent suivre des retraites spirituelles qu’organise le Foyer. Animation des groupes d’enfants pendant les retraites et réalisation de chantiers pour l’entretien des lieux (peinture, bricolage, travaux divers….).

Prendre le temps de mieux se connaître et de réfléchir à son avenir grâce à l’intervention de professionnels, à l’accompagnement personnalisé et régulier.

La foi que tu pourras consolider et approfondir par une vie de prière personnelle et communautaire, nourrie des sacrements.

Tu as la possibilité d’être accompagné spirituellement et humainement pour pouvoir parler en confiance, faire le point et progresser.

Le tout dans une ambiance fraternelle avec la communauté, les autres jeunes, les professeurs de l’école,  les enfants, les retraitants de tous âges…

 

Une expérience inoubliable pour fonder sa vie sur l’essentiel !

 

« Foi, espérance, charité. Je ne pensais pas en venant au Foyer de Charité de Courset que ces 3 vertus théologales prendraient autant de sens et s’incarneraient si concrètement dans ma vie. C’est pourtant ce que le Seigneur m’a offert. ; C’est en vivant au milieu d’une communauté qui prie que j’ai commencé à vivre quotidiennement de cette foi, gardée trop longtemps à distance, en essayant peu à peu de mettre le Christ au cœur de mes activités. Venu approfondir ma connaissance de la foi, j’ai été surpris de constater que je me rapprochais bien plus du Seigneur par le cœur que par l’intelligence, même si celle-ci contribue à un émerveillement d’autant plus grand qu’elle permet d’apprécier la beauté et la profondeur du message qui, depuis le Christ, est devenu celui de l’Eglise. L’Espérance, c’est un abandon à renouveler chaque jour plus profondément pour être toujours plus disponible au Seigneur. C’est la paix qu’engendre la confiance. Ce fut aussi à l’école le visage des enfants, les temps de prière et d’échange partagés avec eux. La Charité enfin. On essaie de la vivre au sein d’une communauté, et elle nous fait grandir à la mesure de ce qu’elle exige de nous. La charité, la disponibilité, le service, nous permettent de rejoindre Dieu en sortant des multiples encombrements de nos préoccupations. Elle représente ce mouvement du don de soi, bien exigeant, mais qui seul nous fait grandir et fait grandir les autres… Ce mouvement est celui de Marthe Robin ( fondatrice des Foyer s de charité), tout offerte à la volonté de Dieu qui désirait que grandisse l’oeuvre des Foyers de charité et que se répande dans le monde cette charité : « Ranimer dans le monde l’amour qui s’éteint ».

Etienne